بسم الله الرحمن الرحيم
و الصلاة و السلام على أشرف المرسلين
و على اله و اصحابه أجمعين

As salamu alaykoum,

Peut-on diminuer de sa barbe selon l’avis prépondérant de l’école malikite ? Je voudrais connaître l’avis qui est Mashhour au sein de l’école malikite mais aussi l’avis Rajîh au sein de l’école malikite.

Réponse

Wa ‘alaykumus salam,

Le port de la barbe est une obligation dans l’école de l’imam Malik. En effet, dans le Muwatta de notre Imam Malik, selon le hadith de Ibn ‘Umar selon Nafi’ : « Le messager d’Allah ﷺ a ordonné de raccourcir les moustaches et de laisser pousser la barbe » [1]

Cet ordre implique l’obligation selon les savants de notre école. De sorte, raser totalement la barbe est interdit, de même que l’est le fait de raser totalement la moustache. Celui qui prend l’habitude de se raser la barbe devra être corrigé par une sanction discrétionnaire. Il ne pourra pas être choisi comme imam officiel d’une mosquée et son témoignage ne sera pas pris en compte, du fait de sa répétition de ce péché.

Dans Mawwahib al Jalil, le chaykh al Hattab a dit : « Raser la barbe n’est pas permis, de même qu’il n’est pas permis de raser totalement la moustache. Il s’agit d’une déformation de la nature humaine et d’une innovation. Celui qui se rase la barbe devra être châtié de même que celui qui se rase la moustache sauf s’il veut accomplir le Hajj et qu’il craint que ses moustaches ne soient trop longues. » [2]

Concernant la moustache, la position de l’imam Malik est qu’elle ne doit point être rasée totalement mais seulement réduite quand elle tombe sur la lèvre.

Dans al Muwatta, Yahya a dit : « J’ai entendu Malik dire : « On peut diminuer de la moustache jusqu’à ce qu’elle laisse apparaître le contour de la lèvre supérieure. On ne devra pas la raser car cela serait une mutilation » [3]

Dans al Istidhkar, le hafiz ibn ‘Abdil Barr a dit : « Malik disait : « La sunnah est de raccourcir la moustache et cela signifie de diminuer ce qui est sur le contour, le contour de la lèvre supérieure » » [4]

Le fait de ne pas raser la moustache est la position de fatwa de l’école. Cependant, l’imam Ibn al Qasim a pris en compte le hadith : « Rasez les moustaches et laissez pousser la barbe » et a indiqué la recommandation de la raser. De même, les imam Abu Hanifah et al Shafi’iy ont pris en compte ce hadith et ont adopté une position similaire à celle de Ibn al Qasim.

Quant à la barbe, la raser est interdit comme indiqué plus haut. Il est cependant permis de la raccourcir selon la parole de l’imam Malik. Dans al istidhkar, Ibn ‘Abdil Barr a dit : « Asbagh a rapporté de Ibn al Qasim qu’il a dit : J’ai entendu Malik dire : « Il n’y a pas de mal à diminuer ce qui s’ébouriffe de la barbe ou pousse isolément. » »

Il a dit de même : « Il a été demandé à Malik : « Si elle devient très grande, car certaines barbes sont longues ? » Il dit : « je vois qu’on doive la diminuer et la raccourcir. » »

Mais quelle est la limite de ce raccourcissement ?

Cette question quant à elle fait l’objet de divergence entre les savants du madhhab, selon leur compréhension de la parole de l’imam. Pour certains, ce raccourcissement ne doit se faire que quand la barbe devient trop longue ou trop grande. Dans ce cas, on pourra raccourcir ce qui dépasse du poing. Pour certains autres, cette limite est ce qui est répandu parmi les gens comme taille de barbe habituelle, la limite étant qu’on ne rase pas ce qui se trouve sur et sous la mandibule.

Il apparaît, selon le tahqiq fait par l’imam al ‘Addawiy, que le second avis soit le rajih et l’avis de la fatwa et Allah demeure le plus savant. Selon cet avis donc, il n’y a pas de limite au raccourcissement de la barbe. Cependant, le musulman devra adopter la longueur qui est habituelle selon les gens de son pays de sorte que la longueur inhabituelle ne devienne un motif de démarcation parmi les musulmans. De même, il ne devra pas raccourcir la barbe dans l’intention de l’embellir, ce qui serait détestable et ne devra pas dépasser en cela l’habitude des gens de son époque.

Dans sa glose sur kifayah al talib al rabbaniy, le chaykh al ‘Addawiy al Manoufiy a dit : « [Il n’y a pas de mal à la raccourcir si elle est trop longue] uniquement et non pas si elle est courte ou qu’elle un peu longue. Les commentateurs ont expliqué la limite [trop longue] comme étant ce qui est au-delà de l’habitude de la plupart des gens. Dans ce cas, il lui est recommandé de raccourcir ce qui dépasse de sorte que cette barbe ne paraisse pas repoussante pour celui qui la regarde.

Si on dit : quelle est la règle portant sur le raccourcissement quand la barbe n’est pas longue ou est peu longue ? Je dis : « Certains parmi les commentateurs ont opté pour dire qu’il était interdit de raccourcir la barbe si elle n’était pas trop longue de la même manière qu’il est interdit de la raser. Mais l’avis le plus solide, comme nous l’avons montré, est que le raccourcissement n’est interdit que quand il arrive au degré de la mutilation. L’avis pertinent est donc l’interdiction quand la barbe n’est pas longue ou est peu longue et que l’homme exagère dans son raccourcissement. En revanche, quand elle n’est que peu longue et que le raccourcissement n’arrive pas au degré de mutilation, ce qu’il faut retenir dans ce cas est qu’il que le raccourcissement est contraire à ce qui est préférable (khilaf al awla) » [5]

Il est donc obligatoire, sans divergence dans le madhhab, de maintenir et de ne pas raser les poils qui poussent sur l’os de la mâchoire. Il est de même obligatoire de ne pas raser les poils de la moustache, alors qu’il est recommandé de les rétrécir jusqu’au-dessus de la lèvre supérieure. Font partie de la barbe qu’il est interdit de raser aussi, les poils qui poussent sur les tubercules mentonniers (en arabe عنفقة) , à savoir l’espace entre la lèvre inférieure et le menton.

Les poils poussant sur les joues ne font donc pas partie de la barbe qu’il est obligatoire de garder.

L’homme peut raccourcir cette barbe sans arriver au degré du rasage selon le rajih du madhhab. Cela implique qu’il n’y a pas de limite fixe au raccourcissement tant qu’il n’est pas visé par cela uniquement l’embellissement. Cependant, il sera recommandé que l’homme ne dépasse pas dans son raccourcissement ce qui est la norme de la majorité des gens pieux de son pays. Il sera détestable en effet de garder une barbe trop longue ou, à contrario, trop courte par rapport à l’habitude des gens du pays.

Allah demeure le plus savant.

وصلّى الله وسلّم على سيّدنا محمد وعلى آله


[1] Rapporté dans al muwatta
عن أبي بكر بن نافع عن أبيه نافع عن عبد الله بن عمر أن رسول الله صلى الله عليه وسلم أمر بإحفاء الشوارب وإعفاء اللحى
[2] Mawwahib al jalil, livre des obligations de l’ablution
[3] Al Muwatta, chapitre général
[4] Al Istidhkar, chapitre des cheveux
[5] Hashiyah al ‘Addawiy ‘ala kifayah al talib al rabbani, volume 2, page 410, éditions Maktabah al thaqafiyah